Comment transformer un terrain en friche en un beau jardin ?


Que vous soyez le nouveau propriétaire d’une charmante villa ou que vous ayez laissé votre terrain en friche faute de temps et d’envie, le constat est le même : le jardin boude et personne n’a envie d’y mettre les pieds. Heureusement, votre coach jardin préféré est là pour vous aider à tout reprendre en main ! Voici ce que vous avez besoin de savoir pour redonner des couleurs à votre jardin.

Diviser le terrain en parcelles

nain-jardin

La première chose à faire face à un terrain en friche est tout simplement de définir un projet d’aménagement de jardin. En effet, selon la taille de votre terrain, son inclinaison, son sol, mais aussi vos envies et vos besoins, vous n’aménagerez pas votre terrain de la même manière que votre voisin.

Cependant, dans un jardin, il est toujours agréable d’avoir au moins deux parcelles : un jardin paysager et un potager. Attention aux idées reçues : un potager d’1m2 suffit déjà à nourrir une personne, pas besoin d’un terrain gigantesque pour se faire plaisir !

Bien sûr, vous pouvez aussi imaginer un coin verger, un coin détente avec piscine, ou bien préférer ne pas avoir de potager : le choix est vôtre. Par contre, ce que nous ne pouvez pas faire, c’est imaginer planter des fleurs ou des légumes incompatibles avec votre terrain.

Pour savoir quelles plantes ont leur place, scrutez les zones fleuries de votre terrain en friche. Observer la flore spontanée vous permettra en effet d’en apprendre plus sur la nature de votre sol. Par exemple, si vous repérez des genêts, c’est le signe d’un sol acide et pauvre : parfait pour les azalées et la vigne, pas du tout pour les roses et le melon.

Gamay_de_Touraine

Préparer le terrain avant la plantation

Votre plan d’aménagement de jardin complet et en main, il est temps de préparer votre terrain à accueillir votre projet.

La meilleure période pour défricher un terrain est en automne / hiver, car la sécheresse et les basses températures termineront votre travail.  Commencez par couper les plantes épineuses et faucher les hautes herbes s’il y en a sur votre terrain, cela vous permettra de commencer un compost. Pour cet exercice, vous aurez besoin d’un broyeur de végétaux et d’outils à mains comme une faucille.

compost

Ceci étant fait, la préparation du terrain aux premières cultures continue avec une session de bêchage, toujours en automne. Cela décompacte et aère le sol, en plus de faciliter le passage de l’eau en profondeur dans la terre. Bêcher votre terrain limite également la pousse de mauvaises herbes et permet d’incorporer facilement votre engrais, si vous souhaitez en utilisez un pour améliorer votre sol.

Petite note : vous aurez besoin d’aérer votre terrain au moins une fois par an à l’aide de chaussures à clous pour ré oxygéner le sol sans vous faire mal au dos.

Enfin, avant dernière étape, commencer l’aménagement à proprement parler de votre terrain. Pour structurer le jardin, les paysagistes n’hésitent pas à utiliser des pierres pour créer des buttes de cultures ainsi que des pavés de rue anciens en grès ou en granit pour créer des allées de garages et des terrasses. Vous pouvez faire de même pour une plus grande rapidité des travaux, d’autant plus que le prix des pavés de rue n’est pas très élevé.

Une fois toutes ces étapes accomplies, vous pourrez attaquer les choses sérieuses, à savoir la plantation d’une pelouse et des différentes fleurs, fruits et légumes que vous souhaitez faire pousser. N’hésitez pas à consulter les autres rubriques de ce blog pour plus d’informations à ce sujet !

brouette

Laisser un commentaire