Comment tester la qualité de l’eau de ma piscine ?


L’analyse de l’eau fait partie des étapes d’entretien incontournables de votre piscine même si elle est souvent perçue comme une corvée. Il s’agit de mesurer la dureté, l’acidité et l’alcalinité. Si ces termes peuvent effrayer, il est en réalité très simple d’analyser l’eau d’une piscine. Suivez le guide !

Que faut-il vérifier et comment ?

Plusieurs accessoires et appareils sont disponibles à la vente (catalogue piscine, vente en ligne, magasins spécialisés…) pour faciliter l’analyse de l’eau de votre piscine. Cette étape est indispensable et est à renouveler une fois par semaine afin d’ajuster les traitements et maintenir une eau limpide et saine.

En effet, l’eau de votre piscine évolue selon de nombreux facteurs comme la lumière, la chaleur…Au contact de ces différents éléments, des aspects non désirés peuvent apparaître comme des algues, odeurs nauséabondes, eaux vertes…

Il faut donc vérifier en priorité 3 paramètres :

– la dureté de l’eau aussi appelé TH, qui doit se situer entre 10°f et 25°f.
– l’acidité ou le pH qui doit être neutre
– l’alcalinité ou TAC qui doit être maintenue entre 80 et 120mg/L

Pour tester votre eau, des testeurs colorimétriques et électroniques sont disponibles. Les tests colorimétriques, très pratiques et économiques, consistent à insérer une bandelette dans l’eau quelques secondes. Quand vous la retirez, une couleur apparaît. Il suffit de la comparer avec les couleurs qui figurent sur l’emballage du produit. Une bandelette peut vous révéler plusieurs résultats comme le pH, le taux de chlore, l’alcalinité…Jetez ensuite la bandelette usagée à la poubelle.

bandelettes-test-eau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour des résultats encore plus fiables et précis, munissez-vous de testeurs électroniques. Toutes les valeurs s’affichent sur un écran numérique. Il suffit pour cela de plonger la sonde dans l’eau et l’appareil analyse toutes les données : taux de chlore, brome, pH…les analyses sont très précises. Plus couteux que les bandelettes, les appareils électroniques sont en revanche plus fiables.

Quel traitement pour équilibrer l’eau ?

En plus d’être filtrée régulièrement, l’eau de votre piscine doit être traitée avec un désinfectant. Ce dernier permet d’éviter la formation d’algues et de calcaire.

Le chlore est le produit le plus utilisé. Désinfectant et oxydant, il se vend sous forme de granulés, liquides, pastilles ou galets. Son prix est très avantageux mais les personnes allergiques lui préféreront le brome car ce dernier n’a pas d’odeur et remplit le même rôle en plus de détruire les algues, bactéries et microbes. Le brome est plus cher que le chlore mais il agit malgré les variations de température ou les UV.

Vous pouvez également traiter votre piscine à l’ozone, qui est un gaz naturel. Ce traitement détruit les matières organiques, les bactéries et les virus. Il vous faudra vous procurer un ozonateur qui fonctionne via un arc électrique ou par lampe à UV.

Pour traiter votre eau, vous pouvez également choisir le traitement par électrolyse au sel qui propose une réaction chimique naturelle. Une fois le sel mis dans l’eau et la filtration en marche, la transformation a lieu. Le chlore naturel produit est aussi efficace que le chlore chimique. Une fois son travail effectué, le chlore naturel se retransforme en sel pour un cycle perpétuel.

N’oubliez pas qu’un bon nettoyage après chaque utilisation avec un robot automatique permet de garder votre eau pure plus longtemps. Profitez des derniers beaux jours de septembre pour profiter de votre piscine enterrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *