Les arbustes décoratifs : caractéristiques et fertilisation


Si les arbres et les grands conifères représentent la « charpente » de l’aménagement du terrain, les arbustes décoratifs en sont les meubles principaux et essentiels. Heureusement, nous ne sommes pas limités quant au style. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les situations. De plus, le marché nous offre à chaque année des nouveautés fort intéressantes. Votre terrain n’aurait-il pas besoin d’un nouvel ameublement ?

Les utilisations dans un aménagement paysager

La grande disponibilité des arbustes dans les centres-jardins ainsi que leurs multiples caractéristiques permettent d’aménager le terrain avec beaucoup d’originalité. Voici un aperçu des avantages qu’ils ont à nous offrir et des utilisations que l’on peut en faire :

  • Les arbustes sont les végétaux à entretien minimal par excellence.
  • Ils peuvent agir comme élément vedette lorsque plantés en isolé.
  • On peut les planter en regroupement de plusieurs spécimens de la même variété pour un effet visuel plus marqué.
  • Ils peuvent également constituer des massifs composés de plusieurs variétés différentes où l’on met l’emphase sur la diversité et l’harmonie des formes, des feuillages ou des floraisons.
  • Ils donnent du volume aux plates-bandes et ils peuvent mettre en valeur des objets décoratifs (statue, bain d’oiseaux, fontaine, sculpture, pierres, etc.).
  • Les arbustes sont des plantations de choix pour « habiller » les fondations des résidences, les escaliers, les galeries, les terrasses surélevées, les clôtures et les piscines.
  • Les grands arbustes peuvent servir à créer de l’intimité, agir comme fond de scène à une plate-bande de fleurs, constituer une haie ou un écran pour camoufler les vues désagréables.
  • Ils peuvent également attirer bon nombre d’espèces d’oiseaux et de papillons, contribuant ainsi à donner de la vie au jardin.

Les caractéristiques :

Pour composer un massif d’arbustes, ou pour les utiliser en isolé, on s’inspire de leurs attraits particuliers :

  • Le port : la façon dont poussent naturellement les rameaux des arbustes peut produire une forme.
  • Le feuillage : on doit considérer la texture, la couleur durant l’été et la coloration automnale. Plusieurs espèces ont un feuillage persistant durant toute l’année (rhododendron, buis, cotonéastre, mahonia, etc.).
  • Le développement : il est important de connaître l’étalement et la hauteur de la plante à maturité. Pour les espaces restreints, il existe des variétés à port compact ne nécessitant pas de taille pour contrôler leur dimension.
  • La floraison : par une sélection judicieuse des arbustes, il est possible d’étaler les périodes de floraisons du printemps à l’automne et même jusqu’aux gelées! Les coloris et les formes des fleurs sont très diversifiés. Certaines dégagent, en plus, un parfum très agréable.
  • Les fruits : on les considère pour leur aspect décoratif (couleur, forme, persistance en hiver) ou pour leur attrait pour les oiseaux.

La fertilisation des arbustes décoratifs :

  • Pour donner les meilleures conditions de départ aux arbustes décoratifs, prendre soin de les planter dans un sol meuble et bien drainé.
  • Un apport d’engrais pour arbres et arbustes 15-6-12 à la fin d’avril/début mai, et un à la fin de juin, sont recommandés. On ne doit pas fertiliser avec un engrais azoté après la mi-juillet, sinon les nouvelles pousses de l’année risquent d’être détruites par le gel hivernal.
  • Au début août, la fertilisation des arbustes décoratifs avec l’engrais pour arbres automnal 4-8-16 pour favoriser un meilleur endurcissement des tiges avant l’hiver.
  • L’entretien des massifs d’arbustes est grandement facilité par l’utilisation du paillis de cèdre comme couverture du sol au pied des arbustes : maintient l’humidité du sol, contrôle les mauvaises herbes et enrichit le sol en matière organique.

Laisser un commentaire