Comment protéger les bois d’extérieur ?


terrasse-bois-jardin

Bardage, clôture, portail, volets ou encore terrasse, le bois, matériau esthétique et performant, semble être l’idéal pour nos extérieurs même s’il peut parfois être réputé comme un élément difficile d’entretien. Toutefois, bien mis en oeuvre et correctement entretenu, il répondra parfaitement à chacune de vos attentes.

Le choix du bois et son emplacement

terrasse-bois-jardin

Le choix du bois et la qualité de sa mise en oeuvre sont capitaux : ils conditionnent à 80% sa durée de vie et sa facilité d’entretien. Ne négligez donc aucun détail et respectez certaines consignes :

  • Ne placez jamais un élément en bois en contact avec de l’eau stagnante ni même directement sur le sol, mais favorisez plutôt l’écoulement des eaux de ruissellement. Pour une terrasse, par exemple, prévoyez une légère pente pour que l’eau ne stagne pas et qu’elle puisse s’écouler correctement ;
  • Privilégiez des bois naturellement résistants (douglas, châtaignier, mélèze, robinier, etc) ou bien des bois tropicaux (ipé, teck, bangkirai, etc) ;
  • Si vous souhaitez conserver l’aspect original de votre bois ou bien lui donner une autre couleur, passez une couche protectrice de peinture spéciale bois ou bien de lasure. Certaines finitions contiennent des biocides qui protègent le bois contre les attaques d’insectes, les champignons et les moisissures.

L’entretien du bois d’extérieur

entretien-lasure-bois

Avec un bois bien choisi et correctement mis en oeuvre, l’entretien sera rapide, économique et durable. Ainsi, pour entretenir votre bois :

  • Choisissez des produits microporeux qui laisseront le bois respirer. Ils sont plus sains, préservent l’environnement et certains d’entre eux sont même garantis plusieurs années ;
  • Respectez scrupuleusement les recommandations : certains produits et essences nécessitent par exemple des sous-couches ;
  • Poncez ou brossez le bois avant entretien : une trop grande superposition de couches risquerait, à la longue, de l’empêcher de respirer.

Notez enfin que plus une peinture ou une lasure sera chargée en pigments, plus elle protégera le bois dans la durée. Toutefois, prudence : une teinte trop sombre pourrait également entraîner un échauffement du bois lorsque ce dernier sera exposé au soleil. A proscrire donc, les vernis transparents et les peintures noires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *