Les bons gestes jardinage à avoir en automne


Si l’automne est l‘inverse du printemps, symbole du renouveau, ce n’est pas pour autant qu’il faut abandonner le jardin, bien au contraire ! Pour faire face comme il se doit à l’hiver qui se prépare et pour avoir un beau terrain en toute saison, voici les bons gestes à suivre.

Débarrasser le jardin des feuilles mortes

En automne, c’est bien connu, les feuilles tombent de la cime des arbres et recouvrent le jardin d’une couverture magnifique aux reflets marron et doré.

Problème : les feuilles mortes s’entassent dans le jardin et pourrissent ou servent de cachette aux insectes nuisibles, ce qui n’est pas très bon pour un terrain sain et bien entretenu. Bien sûr, il ne faut pas non plus faire la guerre aux feuilles mortes : en avoir quelques-unes par terre, ce n’est pas grave. Par contre, lorsque les tas s’amoncellent, il est important de sortir le balai à feuille pour permettre à votre pelouse de voir le jour.

Solution : il vous suffit de faire des gros tas à l’aide de votre balai à feuilles puis de faire fonctionner votre broyeur. Attention à la fausse bonne idée du feu : non seulement vous ne saurez peut-être pas le contrôler, mais en plus cela pollue votre terrain. Ne parlons pas non plus de la pluie et du vent qui peuvent transformer votre feu en incendie ou au contraire en pétard mouillé. Le broyeur est une technique plus efficace qui vous donnera une matière organique parfaite pour votre compost.

Couper du bois pour préparer l’hiver

En automne, les températures baissent. S’il fait encore assez chaud pour ne pas greloter dehors, cela annonce tout de même l’arrivée du froid et des premières gelées.

Problème : si vous n’avez pas encore sorti la parka, cela sera bientôt le cas. Et en hiver, rien de tel qu’un feu de cheminée pour se réchauffer et faire circuler un air tempéré dans toute la maison. Or, le bois que vous allez utiliser doit être coupé en avance, en automne. Eh oui, en hiver, votre bois risque d’être gelé ou mouillé, ce qui n’est pas pratique du tout pour faire un feu, vous en conviendrez.

Solution : il vous faut donc sortir votre plus belle hache de bûcheron pour vous occuper de couper de belles bûches dans votre bois mort. Si vous n’en possédez pas, vous pouvez toujours acheter des stères de bois au kilo ou à la tonne (conseillé), que vous pourrez retrancher par la suite. N’oubliez pas non plus de récolter des caisses de petit bois, très utile pour faire partir un feu. Ensuite, pensez à bien conserver le tout dans un endroit à l’abri des intempéries, par exemple sous une bâche ou dans une cabane prévue à cet effet.

 

En dernier lieu, lorsque les températures baissent, n’oubliez pas de protéger vos arbustes et plantes sensibles à l’aide d’une couverture spéciale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *