Installer un robinet de puisage


Installer un robinet de puisage n’est pas un travail très compliqué. Une telle installation présente un intérêt certain. Car les caves des maisons modernes sont souvent sous-équipées en prises d’eau. Pour poser ce modèle de robinet à l’extérieur (ce qui est indispensable pour l’arrosage d’un jardin), il faut limiter le plus possible le cheminement de la canalisation à l’extérieur. Pour cela, utilisez, par exemple, une potence intégrant l’alimentation, et placez un robinet d’arrêt (vanne) de l’autre coté du mur, à l’intérieur de la maison, pour permettre de vidanger le robinet pendant l’hiver.

Matériel nécessaire :

Cordeau de maçon
Niveau
Perceuse ou tamponnoir
Cheville
Clé à molette

 

Téflon
Joint
Boulon
Potence
Robinet

1. La première opération consiste à déterminer avec précision l’emplacement du robinet, après avoir tracé, à l’aide d’un cordeau de maçon, le cheminement de la canalisation. La potence du robinet se fixe par vissage. Dans le cas présent, le mur étant en briques, il a fallu percer puis cheviller pour obtenir une fixation parfaite. Pour des murs d’autre nature, il peut être nécessaire de pratiquer un scellement.

2. Cette potence est équipée d’une arrivée d’eau latérale. Le raccordement avec la canalisation se fait par collet battu. Préparez l’extrémité du tube de cuivre en vue de ce type de liaison ; n’oubliez pas de placer la rondelle indispensable pour assurer une parfaite étanchéité.

3. La liaison définitive entre la canalisation et la potence du robinet se fait par l’intermédiaire du boulon prisonnier, propre à tout collet battu. Serrez-le convenablement avec une clé à molette. Pour permettre un serrage complet, n’oubliez pas que la canalisation doit être encore libre dans ses colliers de fixation. Il faut d’ailleurs raccorder le robinet avant d’effectuer toute autre opération.

4. Avant de poser le robinet lui-même sur sa potence, il faut assurer entre les deux pièces une étanchéité parfaite. La méthode traditionnelle reproduite ici, consistait à placer de la filasse enduite de suif dans le filetage. Si vous n’en trouvez pas, utilisez du ruban de Téflon : il donne le même résultat tout en évitant de se salir les doigts…et c’est beaucoup plus rapide !

5. Il suffit maintenant de visser, à la main, le robinet sur sa potence. Il est normal, compte tenu de la présence de la filasse ou du Téflon, que le filetage soit un peu difficile à visser. Attention au sens d’installation de la potence et notamment au côté d’alimentation, car il serait dommage, à cette étape de l’installation, que le nez du robinet se trouve… en l’air ! L’ajout d’un joint supplémentaire peut vous rendre service sur ce point.

6. La plupart des robinets de puisage (surtout ceux destinés à l’extérieur) comportent un filetage en extrémité de nez. Celui-ci permet de recevoir soit un embout-raccord pour tuyau souple, soit un raccord universel vissant.

La filasse (fibre de chanvre), mélangé avec du suif, a longtemps été le seul matériau utilisé pour assurer l’étanchéité. Connue également sous le nom d’étoupe, elle a donné son nom au dispositif d’étanchéité des têtes de robinet : le presse-étoupe.

Laisser un commentaire